10 conseils pour s'habiller de façon éthique et écologique

Marloes Humbeeck
19 mars 2019
L'industrie de la mode est l'une des industries les plus polluantes. En outre, les travailleurs du secteur textile doivent souvent subir de mauvaises conditions de travail. Mais vous pouvez également soutenir un autre type de mode. Glo.be vous donne 10 conseils simples pour y parvenir. 

1) Choisissez la « slow fashion »

La tendance actuelle de la mode est la « fast fashion ». Les entreprises produisent des vêtements très bon marché à un rythme soutenu. Ils sont peu portés puis finissent à la poubelle. Si vous optez pour un vêtement plus durable, vous pourrez le porter plus longtemps. Fini les armoires débordantes truffées de mauvais achats, mais au contraire place à ce que l'on appelle une « garde-robe capsule » composée d'un nombre limité de vêtements qui peuvent se combiner facilement. C'est ce qu'on appelle la « slow fashion ». Et cela peut faire une énorme différence pour l'environnement !

armoire compacte et bien rangée.
© iStock

2) Recyclez

Le moment est venu de vous débarrasser de vos vêtements ? Déposez-les dans un conteneur à vêtements ou emmenez-les à un point de collecte et donnez-leur une seconde vie. Entre autres CuritasWereldmissiehulp, Terre et Oxfam offrent ce service. 

 

3) Achetez en seconde main

Qui a dit que les vêtements devaient toujours être neufs ? Chaque année, 4 milliards de kilos de vêtements non portés sont jetés. Cependant, nous pourrions facilement les réutiliser et faire ainsi un geste pour l'environnement. La réutilisation présente l'avantage de réduire la pollution due à la production et au transport.

Jetez donc un coup d'œil dans les magasins de seconde main de votre région. Vous trouverez sur ce site un aperçu de tous les magasins de seconde main en Belgique. 

Une femme cherche des vëtements sur un penderie vëtements.
© iStock

4) Faites du troc

Vous n'avez même pas besoin d'ouvrir votre portefeuille pour acheter des vêtements d'occasion. Grâce au troc, vous vous débarrassez d'un mauvais achat pour en obtenir un autre en échange. Vous pouvez toujours organiser un échange de vêtements ou jeter un œil sur le site web de Swishing qui renseigne des événements de troc en Belgique.

 

5) Choisissez des matériaux à faible impact

Le matériau à partir duquel un vêtement est fabriqué peut avoir un impact considérable sur l'environnement. La production de coton, de polyester et de denim, par exemple, engendre une forte pollution et une consommation énergétique importante. De plus en plus d'expériences sont menées avec des matériaux de substitution plus respectueux de l'environnement. Parmi eux le coton biologique, le cuir de poisson, le chanvre, le bambou et le lyocell (une fibre naturelle produite à partir de pulpe de bois). Dans l'article « Le shopping éthique, comment ça marche ? », Glo.be approfondit les avantages et les inconvénients de ces matières.

close-up du coton.
© iStock

6) Vérifiez les labels sur l'étiquette

Certaines marques de vêtements ont indiqué leur souhait de faire changer les choses. Elles aspirent à une mode plus durable et plus éthique et le démontrent par des labels de qualité qui se retrouvent sur l'étiquette du vêtement. Les labels éthiques et durables les plus importants sont FWF, Fairtrade, Ecolabel, GOTS et Oeko-Tex 100, sur lesquels vous trouverez de plus amples informations dans l'article « Le shopping éthique, comment ça marche ? ».

 

7) Continuez à poser des questions

Continuez à poser des questions lorsque l'étiquette ne vous permet pas de déduire le mode de production d’un article. Envoyez même un e-mail à la marque de vêtements à laquelle vous souhaitez acheter un vêtement. Quelles sont les conditions de travail de la personne qui l'a fabriqué ? Quel effet la production de ce vêtement a-t-elle eu sur l'environnement ? Si vous persistez à poser ce genre de questions, vous avez le pouvoir de changer la donne.  

Une vendeuse de vëtements informe une cliente.
© Shutterstock

8) Soutenez les pionniers

Non seulement les grandes marques de vêtements, mais aussi les petites boutiques font un effort. Il n'est pas toujours facile pour eux de survivre financièrement. C'est pourquoi il est important de les soutenir autant que possible. De cette façon, de plus en plus de boutiques durables et éthiques verront le jour. Knack, Paris Match et le blog HappyGreenMe donnent chacun une liste de recommandations pour la Belgique. 

 

9) Laissez-vous aider

La recherche d'une mode éthique et durable reste une question complexe et un grand nombre d'éléments peuvent sembler obscurs à un profane. Heureusement, certains sites web et applications ont déjà fait une grande partie de la recherche pour vous. Par exemple, Good on You, Fair Fashion et Rank a Brand ont effectué des recherches à grande échelle sur la mode équitable dans les grandes marques de vêtements. Ces résultats ont ensuite été compilés dans un application. Les outils de ce type vous permettent de comparer les marques de vêtements et faire le bon choix durable et éthique.

 

10) N'abandonnez pas trop vite

Par moments, la recherche de la « Fair Fashion » est décourageante. Pourtant, le concept vaut vraiment la peine qu’on s’y accroche. Restez donc critique lorsque vous achetez des vêtements et cherchez des alternatives. Vous montrez ainsi qu'il existe une demande pour une mode éthique et durable. Vous faites un choix mûrement réfléchi. Et ce choix a des conséquences !

 

Une travailleuse du textile au Bangladesh proteste pour de meilleures conditions de travail.
© Shutterstock

L'article « Le shopping éthique, comment ça marche ? » renseigne davantage d'informations sur la recherche de vêtements éthiques et écologiques.

Retour Economie
Imprimer
Dans la même thématique - Article 6 /6 Le shopping éthique, comment ça marche ?