100 ans d'existence de l'OIT : les grandes étapes

Chris Simoens
07 mai 2019
En 2019, l'Organisation internationale du travail (OIT) célèbre son 100e anniversaire. Glo.be passe en revue quelques-uns des jalons de sa longue histoire.

1919 - Création

L'Organisation internationale du travail (OIT) est créée dans le cadre du Traité de Versailles à l'issue de la Première Guerre mondiale. Elle doit contribuer à une plus grande justice sociale afin de permettre une paix universelle et durable.

 

1919/1920 – 9 conventions et 10 recommandations

Sous l'impulsion de son premier directeur, le Français Albert Thomas, 9 conventions et 10 recommandations sont approuvées au cours des deux premières années d'existence de l'organisation. Il s'agit notamment de la convention sur la durée du travail, la protection de la maternité, l'âge minimum, le chômage, le travail de nuit des femmes et des enfants.

 

1920 - Secrétariat permanent à Genève

L'OIT installe son siège à Genève. L'organisation déménagera en 1926 et 1974, toujours dans cette ville (sauf pendant la Seconde Guerre mondiale).

Le bâtiment de l'OIT en 1926
© ILO

1926 - Convention relative à l'esclavage

La Société des Nations adopte la Convention relative à l’esclavage. Les pays signataires doivent éliminer toutes les formes d'esclavage et imposer de lourdes amendes pour sanctionner la traite des esclaves et l'esclavage.

 

1926 – Une commission d'experts contrôle l’application des conventions

Une commission de juristes indépendants est chargée de vérifier dans quelle mesure les pays signataires d’une convention s’acquittent effectivement de leurs obligations.

 

1929 - Début de la Grande Dépression

L'OIT joue un rôle important dans la recherche de solutions à la « Grande dépression ». Durant plus de 10 ans, l'Europe et les États-Unis en particulier sont ravagés par le chômage de masse. Le nationalisme et l'isolationnisme gagnent du terrain.

 

1936 - Première conférence régionale à Santiago (Chili)

Avec la montée du nationalisme et des régimes antidémocratiques en Europe, l'OIT se concentre davantage sur l'Amérique. Cette conférence pour les États membres américains renforce le caractère universel de l’organisation : les actions de l'OIT correspondent aux besoins de tous les peuples du monde, quel que soit le régime social ou économique auquel leurs pays adhèrent.

 

1939-1945 - Les femmes au premier plan pendant la Seconde Guerre mondiale

Durant la terrible période de la Seconde Guerre mondiale, les femmes occupent un nombre croissant d’emplois traditionnellement réservés aux hommes. Cet état de fait modifie la perspective sur les droits des femmes ainsi que sur leurs capacités et leur participation au marché du travail.

La conférence de Philadelphie en 1944
© ILO

1944 - La Déclaration de Philadelphie

L'OIT adopte la Déclaration de Philadelphie, qui confirme que (1) le travail n'est pas une marchandise, (2) la liberté d'expression et d'association est une condition indispensable d’un progrès soutenu et (3) que la pauvreté, où qu'elle existe, constitue un danger pour la prospérité de tous.

 

1946 - L'OIT rejoint les Nations Unies

Première agence spécialisée des Nations Unies qui avait vu le jour en 1945, l’OIT devient immédiatement l'un des principaux forums de discussion pendant la guerre froide.

 

 

1947 - Première conférence régionale du continent asiatique à New Delhi (Inde)

Des délégations de 18 pays et territoires se réunissent en vue de renforcer les activités de l'OIT en Asie. À ce moment, le continent connaît des changements majeurs, notamment l'indépendance de l'Inde et du Pakistan.

 

Première conférence régionale du continent asiatique à New Delhi (Inde) avec premier Nehru
© ILO

1948 - Convention fondamentale sur la liberté syndicale

Adoption de la Convention n° 87 sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical. Elle donne aux travailleurs le droit de constituer des organisations de leur choix ainsi que de s’y affilier, sans autorisation préalable.

 

1949 - Convention fondamentale sur la négociation collective

La Convention n° 98 sur le droit d'organisation et de négociation collective stipule que les travailleurs doivent être protégés contre les actes de discrimination tendant à porter atteinte à la liberté syndicale et consacre le droit à la négociation collective.

 

1952 - Programme indien-andin

Lancement du premier programme de coopération technique à grande échelle - dirigé par l'OIT en coopération avec d'autres agences des Nations Unies. L'objectif est notamment d'améliorer les conditions sociales et économiques des peuples autochtones dans sept pays andins.

Première conférence régionale du continent africain à Lagos, Nigeria
© ILO

1960 - Première conférence régionale du continent africain à Lagos, Nigeria

Cette conférence régionale - la plus importante jamais organisée par l'OIT - se tient dans le contexte de l'indépendance de nombreux pays africains. En 1960, 16 pays africains deviennent membres de l'OIT, ce qui modifie considérablement la structure et les activités de l'organisation.

 

1964 - Déclaration concernant la politique de « l'Apartheid »

Par cette déclaration, la Conférence internationale du Travail condamne à l'unanimité la politique du gouvernement sud-africain en matière de ségrégation raciale. En 1990, Nelson Mandela rendra hommage à la contribution de l'OIT à la lutte contre l'apartheid qui sera finalement aboli en 1994.

Nelson Mandela rendra hommage à la contribution de l'OIT à la lutte contre l'apartheid (1992).
© ILO

1969 - L'OIT reçoit le prix Nobel de la paix pour son 50e anniversaire

Dans son discours à cette occasion, Mme Aase Lionaes, présidente du Comité Nobel, déclare : « Sous la première pierre du bâtiment principal du BIT, à Genève, se trouve un document dans lequel il est écrit: « Si vis pacem, cole justitiam» - Si tu veux la paix, cultive la justice. Il y a peu d'organisations qui aient réussi, autant que l'a su l'OIT, à traduire dans les faits des principes moraux fondamentaux sur lesquels elles reposent […] ».

La médaille du prix Nobel pour l'OIT en 1969
© ILO

1977 - Déclaration sur les entreprises multinationales

La Déclaration vise à guider et à inspirer les entreprises multinationales dans des domaines tels que l'emploi, la formation, les conditions de travail, la sécurité et la santé et les relations industrielles.

 

1982 - L'OIT promeut la liberté syndicale en Europe de l'Est

En 1981, le gouvernement polonais dissout le syndicat Solidarność, fondé l'année précédente par Lech Walesa. Par la suite, l'OIT soutient pleinement la légitimité de Solidarność en Pologne. Cette action concourt au retour de la démocratie.

Lech Walesa lors d'une réunion de l'OIT en 1981
© ILO

1989 - Le Belge Michel Hansenne devient directeur général de l'OIT.

Michel Hansenne restera à la barre jusqu'en 1999. Jusqu'à présent, il a été le seul Belge à diriger l'OIT.

 

1992 - Nouveau programme international pour l’abolition du travail des enfants

L'OIT lance le vaste Programme international pour l'abolition du travail des enfants. Il a contribué à y soustraire 86 millions d'enfants.

 

1998 - Déclaration de l'OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail

Les États signataires, indépendamment du fait qu’ils aient ou non ratifié les conventions correspondantes, s’engagent à respecter et à promouvoir les droits et principes relatifs (1) à la liberté d'association et au droit de négociation collective, (2) à l’abolition effective du travail des enfants, (3) à l’élimination de toute forme de travail forcé et (4) à l'élimination de la discrimination en matière d’emploi et de profession.

 

2008 - La Déclaration sur la justice sociale pour une mondialisation équitable

La Déclaration promeut le travail décent au moyen de 4 objectifs indissociables, interdépendants et complémentaires : (1) création d'emplois, (2) protection sociale, (3) dialogue social et (4) principes et droits fondamentaux au travail. Elle promeut le dialogue social et le tripartisme - la coopération entre les gouvernements et les organisations représentatives de travailleurs et d’employeurs - en tant que méthodes les plus aptes à traduire le développement économique en progrès social et inversement le progrès social en développement économique. La même année, la crise financière éclate, entraînant la plus forte régression économique depuis la Grande Dépression.

 

2009 - Le Pacte mondial pour l'emploi

Ce Pacte mondial encourage les gouvernements à faire de la création d'emplois un fer de lance de leurs politiques de relance économique, mais aussi à étendre la protection sociale des travailleurs et de leurs familles.

 

2015 - Le travail décent au cœur des Objectifs du Développement durable (ODD)

Les 4 piliers du travail décent feront partie intégrante du Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’horizon 2030 : droits au travail, création d'emplois et développement des entreprises, protection sociale et dialogue social. L’ODD 8 est spécifiquement consacré au travail décent.

 

2019 - Les 100 ans de l'OIT : œuvrer à bâtir un avenir meilleur pour tous

À l'occasion du 100e anniversaire de l'OIT, un rapport indépendant se penche sur les tendances du monde du travail, formule des recommandations et présente de nouvelles perspectives.

 

Source : OIT

 

Lisez également:

Les nombreux obstacles à un travail décent pour tous (interview avec Guy Ryder, chef de l’OIT)

Les 100 ans de l'OIT : la naissance de l'organisation

L’OIT en quelques mots

 

OIT Travail décent
Retour Economie
Imprimer
Dans la même thématique - Article 2 /7 Les 100 ans de l'OIT : la naissance de l'organisation