2030 se prépare aujourd'hui : agissons pour concrétiser les ODD

Anke De Malsche
09 août 2019
Le développement durable est crucial pour l’être humain, la planète et la paix. Tous les pays, y compris la Belgique, doivent intensifier leurs efforts pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) d'ici 2030.
 

Cette année encore, la Fondation Bertelsmann et le Réseau des solutions pour le développement durable (SDSN) ont publié le SDG-index. Dans ce classement, la note obtenue par chaque pays reflète les progrès réalisés et les difficultés rencontrées en ce qui concerne les Objectifs de développement durable (ODD). Les ODD comportent un plan grâce auquel les Nations Unies entendent parvenir à un monde durable d'ici 2030. En d'autres termes, un monde « exempt de pauvreté, de faim et de maladie, où chaque individu peut mener une vie satisfaisante ».

Or, le rapport révèle qu'aucun pays n'est en bonne voie pour atteindre tous ces objectifs ambitieux d'ici 2030. En particulier, le manque d'efforts en matière d'action climatique et de biodiversité suscite l'inquiétude. Même les meilleurs élèves échouent à l'évaluation sur la base des critères des ODD12 (consommation et production responsables), ODD13 (mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques), ODD14 (vie aquatique) et ODD15 (vie terrestre). Ces objectifs comptent pourtant parmi les plus importants. 
 

Le rapport révèle qu'aucun pays n'est en bonne voie pour atteindre tous ces objectifs ambitieux d'ici 2030. En particulier, le manque d'efforts en matière d'action climatique et de biodiversité suscite l'inquiétude.

Que fait la Belgique ?

La Belgique se classe à la 16e place du récent classement, ce qui représente un recul de quatre places par rapport au précédent. Nous nous en tirons mieux que des pays comme le Canada, le Japon et le Luxembourg, mais moins bien que les pays scandinaves, qui occupent traditionnellement le top trois. D'une manière générale, la Belgique obtient des résultats moyens ou bons dans la réalisation des ODD, à l'exception du volet environnemental. Le rapport attribue un feu rouge (= des défis sérieux restent à relever) pour les ODD12, ODD13 et ODD14.  

En revanche, nous obtenons un très bon score pour les autres ODD. La Belgique a atteint l'ODD1 « pas de pauvreté » et se voit attribuer un feu vert. Nous sommes également en bonne voie d'atteindre d'autres Objectifs de développement durable tels que l'ODD4 (éducation de qualité), l'ODD6 (eau propre et assainissement), l'ODD8 (travail décent et croissance économique), l'ODD9 (industrie, innovation et infrastructures), l'ODD10 (inégalités réduites) et l'ODD15 (vie terrestre).

 

Les pays doivent prendre garde aux effets induits (« spillover effects »). Certaines actions d'un pays peuvent avoir des répercussions négatives dans d’autres pays. 

Que faire à présent ?

 Tous les pays doivent consentir des efforts importants pour conserver leurs chances d’atteindre les ODD. À cette fin, le rapport propose six axes de transformation, dont « Alimentation, sols, eau et océans durables » et « Énergie zéro carbone et industrie durable ». La Belgique doit essentiellement agir en faveur du climat et de la biodiversité.

Enfin, les pays doivent prendre garde aux effets induits (« spillover effects »). Certaines actions d'un pays peuvent avoir des répercussions négatives dans d’autres pays. Par exemple, la demande d’huile de palme peut accroître la déforestation sous les tropiques. Ou la tolérance à l'égard de la faiblesse des réglementations du travail dans les pays en développement – par exemple, là où nos vêtements sont fabriqués – peut être préjudiciable aux populations locales les plus démunies, en particulier les femmes. La collaboration et l'entraide demeurent plus importantes que jamais pour atteindre les ODD. 2030 c'est demain, et il nous incombe à toutes et à tous d'y travailler dès aujourd’hui.

Objectifs de développement durable
Retour Partenariats
Imprimer
Dans la même thématique - Article 2 /10 La reine Mathilde déclare: « 2030, c'est demain »