Développer l’entrepreneuriat féminin au Sénégal

APEFE
05 juin 2019
L’APEFE soutient l’essor de l’entrepreneuriat féminin dans le secteur de la transformation agroalimentaire au Sénégal à travers le programme Jigeen Ñi Tamit (« Les femmes aussi »).

Ce programme vise à améliorer la croissance des entreprises de transformation agroalimentaire féminines en appuyant les institutions responsables du secteur de l’Entrepreneuriat Féminin dans ce domaine et parallèlement, en renforçant les capacités des structures d’appui aux entreprises, ainsi que des entreprises elles-mêmes.

À terme, 100 entreprises actives dans la transformation agroalimentaire seront accompagnées dans les filières fruits et légumes, lait et halieutique dans les régions de Thiès et de Louga. L’équipe chargée du programme a établi une grille de sélection des bénéficiaires, comprenant des critères éliminatoires (être cheffe d’entreprise, travailler dans le secteur de la transformation agroalimentaire, dans les 3 filières et les 2 régions sélectionnées), essentiels et souhaitables. Après une première étape de diagnostic et de rencontre avec des bénéficiaires potentielles, 46 entreprises ont été sélectionnées pour constituer la première cohorte. Un diagnostic plus approfondi auprès des bénéficiaires a permis d’évaluer leurs connaissances et besoins en matières techniques et managériales. Principalement concentrées dans la région de Thiès, les entrepreneures de cette région ont donc déjà bénéficié de quatre formations sur l’organisation interne et la gestion financière simplifiée d’une part, et sur les bonnes pratiques d’hygiène d’autre part.

À terme, 100 entreprises actives dans la transformation agroalimentaire seront accompagnées dans les filières fruits et légumes, lait et halieutique.

Une femme reçoit de l'aide pour organiser son entreprise.
© APEFE

Restaurant et boutique bio

Le REFABEC (Réseau des Femmes pour l’Agriculture Biologique et le Commerce Equitable) compte parmi les bénéficiaires du programme et comprend plusieurs projets : un restaurant biologique, une boutique et une unité de transformation. Les assistants techniques ont pu, lors de leur visite de suivi à Thiès, remarquer les efforts fournis et l’amélioration considérable dans la gestion et l’hygiène à la fois du restaurant et de l’unité de transformation. Les achats et ventes sont maintenant consignés dans un carnet, les factures sont classées, les nettoyages sont réguliers, méticuleux, et les tenues d’hygiène (gants, masques, blouses…) sont portées.

Ndeye Sira Diop, responsable de la boutique, est ravie des premiers effets du programme sur le réseau : « Le programme Jigeen Ñi Tamit arrive au bon moment, les femmes manquaient de compétences et il nous renforce bien en comptabilité, en gestion et en propreté. On est très contentes de sa présence. » Les femmes apprécient l’accompagnement prévu par le programme ; les formations sont suivies de sessions de coaching visant à évaluer l’application des connaissances acquises ; et la formation de coachs ou accompagnateurs à long terme va être déroulée.

Le programme Jigeen Ñi Tamit arrive au bon moment, les femmes manquaient de compétences et il nous renforce bien en comptabilité, en gestion et en propreté. On est très contentes de sa présence.

Ndeye Sira Diop

Outre la formation et l’accompagnement sur les plans techniques et managériaux, le programme compte également développer l’innovation au sein des entreprises, encourager l’utilisation de matières premières issues de l’agriculture biologique et promouvoir les énergies renouvelables au sein des unités de transformation. Les entrepreneures bénéficiaires du programme pourront à terme proposer des produits de qualité, compétitifs, et envisager d’étendre également leur marché à la grande distribution.

Pour rappel, l’APEFE est une association sans but lucratif qui promeut l’éducation et la formation à l’étranger. Elle intervient dans 10 pays, dont le Sénégal, avec différents programmes adaptés aux besoins spécifiques des pays. Après avoir réalisé avec succès de nombreux programmes concentrés dans le secteur de l’éducation et de la formation, l’APEFE a lancé un plan pluriannuel d’appui à l’entrepreneuriat féminin 2017-2021, nommé Jigeen Ñi Tamit, financé par la Coopération Belge au Développement et développé en partenariat avec le Ministère de la Femme, de la Famille et du Genre au Sénégal.

Sénégal Entreprenariat Femmes
Retour Economie
Imprimer
Dans la même thématique - Article 3 /12 Des tomates pour lutter contre le chômage