Entrepreneuriat, énergie et soleil chilien

Alexander Decock - Solcor
09 juillet 2018
Après avoir débuté avec un concours de Start-Up, mon ami Steven et moi possédons aujourd'hui une société de panneaux solaires au Chili. Nous sommes de jeunes entrepreneurs établis dans un pays que nous ne connaissions absolument pas avant.
 
Photo des 2 entrepreneurs

Qui ?

Deux jeunes entrepreneurs belges

 

Quoi ?

Une entreprise d'installation de panneaux solaires au Chili

 

Pourquoi ?

Travailler dans l'industrie verte relevait surtout de la coïncidence au début, mais nous voulions vraiment faire quelque chose de spécial et représenter une valeur ajoutée pour notre pays hôte.

Quand nous avions tous les deux 24 ans, Steven et moi voulions devenir entrepreneurs et faire quelque chose de différent. Notre souhait était de faire bon usage des plus grands atouts de la Belgique, et nous pensions que nous pouvions faire une différence et apporter une plus-value pour l'économie chilienne. C'est la raison pour laquelle nous avons postulé pour Start-Up Chile, un incubateur ouvert aux Chiliens et aux étrangers. Notre projet : installer des panneaux solaires sur les toits d'entreprises chiliennes, un système plus connu sous le nom de modèle ESCO. Nous avons lancé notre projet en septembre 2014, et sommes arrivés au Chili 5 mois plus tard.

 

Production décentralisée

Nous étions les premiers à mettre en œuvre le modèle ESCO au Chili. Ce modèle particulier consiste à investir dans des installations, à les placer sur le toit d'un client et à vendre l'énergie produite directement au client à un prix inférieur par rapport aux tarifs du réseau. Tandis que le modèle de vente normal fournit simplement un produit (l'installation), notre modèle génère de l'énergie (un service donc, et non pas un produit) là où il est consommé. Cette « production décentralisée » déplace les entreprises d'énergie directement sur le toit des ménages. Le portefeuille total de projets à la fin de 2018 sera d'environ 8 MW, tandis que le Chili s’est fixé l’objectif de 300 MW de production décentralisée d'ici 2025.

Véritables pionniers dans ce domaine, nous avons d'ailleurs réalisé les toutes premières installations et enseigné aux entreprises comment réaliser elles-mêmes des projets de panneaux solaires. Ce travail demande donc naturellement beaucoup de travail. À la fin de notre journée, Steven et moi devons parfois rester avec des clients ou des employés et continuer à travailler. Mais les résultats obtenus et le dévouement de l'équipe nous motivent encore plus à continuer notre projet. Notre équipe de 20 jeunes est extrêmement engagée dans l'industrie des énergies renouvelables, croit autant en notre travail que nous et, ensemble, nous sommes parvenus à nous rendre indispensables pour ceux qui travaillent avec nous.

Véritables pionniers dans le domaine de la production décentralisée, nous avons d'ailleurs réalisé les toutes premières installations et enseigné aux entreprises comment réaliser elles-mêmes des projets de panneaux solaires.

La famille

J'ai beaucoup appris grâce à ce projet, surtout pendant la première année où, en tant qu'entrepreneur, j'ai croulé sous les tâches, depuis les ventes aux opérations en passant par la finance. Être entrepreneur en Amérique du Sud était aussi une expérience différente, complètement nouvelle. L’aventure n’était pas simple, surtout en tant qu’étranger ; les différences culturelles se manifestent souvent. Par exemple, la famille est généralement évoquée pendant que l'on discute des affaires générales et officielles avec les partenaires. Au Chili, il est essentiel de poser des questions sur la famille de l'interlocuteur, ce qui est très inhabituel pour les Européens. Une autre différence cruciale entre la Belgique et le Chili a été, par exemple, que le Chili connaissait une situation politique très difficile jusqu'à il y a 20 ans. Cependant, nous sommes convaincus que cela ne constitue pas un problème dans le cadre des affaires. Les gens avec qui nous travaillons, souvent des jeunes, sont en fait très proactifs. Ce sont des travailleurs acharnés dotés d’un excellent bagage académique, ce qui constitue une différence majeure que nous avons pu constater entre les jeunes chiliens et les générations plus âgées. D'autres écarts intergénérationnels concernent les capacités d’innovation, ainsi que les préoccupations relatives aux menaces environnementales, plus marquées chez les jeunes. Ces derniers auront donc plus tendance à prendre des décisions rapides sur des solutions innovantes, comme un contrat de service énergétique de 25 ans pour posséder une centrale solaire.

Aujourd'hui, je dirige ma propre entreprise. La gestion des collaborateurs est une tâche complètement nouvelle pour moi. Cette expérience m'apporte une vision nouvelle et différente. Ce n'est certainement pas une science exacte mais, néanmoins, j’ai appris que les gens sont le fondement de l'entreprise. Sans eux, elle n’existerait pas.

Des hommes installent des panneaux solaires sur le toit du palais présidentiel La Moneda
© Solcor
Entreprenariat Energie renouvelable Chili
Retour au dossier
Imprimer
Dans la même catégorie - Article 7 /22 Et si le foot pouvait être bien plus qu’un jeu?