Pas de développement sans paix

Chris Simoens
01 septembre 2015
La paix est l'un des cinq piliers de l'Agenda 2030 de l'ONU pour le Développement durable. Hypocrite ? Ou justement une condition essentielle pour un véritable développement durable ?

« Nous sommes bien décidés à développer des sociétés inclusives, pacifiques et équitables, exemptes de peur et de violence. Or, le développement durable est impossible sans paix, et la paix est impossible sans développement durable. » Tel est le principe formulé sous le pilier « paix » de l'agenda de développement durable, et donc souscrit par tous les Etats membres de l'ONU. Et Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU, d'ajouter : « Et encore moins sans le respect des droits de l'homme. »

C'est très beau, mais n'est-ce pas un peu trop irréaliste ? Quel en est le sens ? Des dictateurs signent aussi, puis poursuivent tranquillement leur politique de violence. Les conflits sanglants sont peu porteurs d’espoir, pour ne citer que la situation au Moyen-Orient, en Afghanistan, en Somalie et en Ukraine. Y a-t-il eu dans l'histoire de l'homme un moment où la paix a régné partout ?

Ou posons la question autrement : dans quelle mesure un agenda de développement ambitieux ne tenant pas compte de la paix et de la sécurité est-il réaliste ? Là où la guerre fait rage, où l'homme ne se sent pas en sécurité, le développement est impossible. La survie est la principale préoccupation, on manque de motivation (et d'opportunités) pour s'investir pleinement.

Là où la guerre fait rage, où l'homme ne se sent pas en sécurité, le développement est impossible. La survie est la principale préoccupation, on manque de motivation (et d'opportunités) pour s'investir pleinement.

La paix ne signifie toutefois pas que les conflits sont inexistants. Les conflits, ce sont les hommes. Les opinions et les avis divergent. Il faut apprendre à vivre avec les conflits, les expliquer, comprendre les différents points de vue. Eviter les conflits ne résout rien, que du contraire, cela ne fait qu’attiser les tensions. Une société pacifique est tout d'abord une société qui respecte les avis divergents.

Evidemment, il est essentiel d'éliminer autant que possible les causes de divergence. Les sources de divergence naissent lorsque des citoyens sont confrontés à un manque leur empêchant de mener une vie décente, tandis que d'autres y arrivent. C'est pourquoi les ODD visent à ce que chaque homme puisse satisfaire ses besoins, que ce soit en termes de nourriture, d'eau, de logement, de santé, de travail ou de droits égaux.

Le changement climatique et la dégradation de l'environnement sont aussi essentiels, car ils peuvent rendre des régions pratiquement inhabitables. Et si les hommes sont confrontés à une pénurie, ils cherchent de meilleurs endroits. D'après l'agenda de développement, lorsque la migration est inévitable, elle doit pouvoir se dérouler avec dignité.

La paix ne signifie toutefois pas que les conflits sont inexistants. Les conflits, ce sont les hommes. Les opinions et les avis divergent. Il faut apprendre à vivre avec les conflits.

L'ODD10 traite l'inégalité (p. ). Non seulement en termes de revenus, mais aussi en ce qui concerne l'accès aux opportunités, qu'elles soient sociales, économiques ou politiques. « Personne ne peut être délaissé ». L'ODD4 plaide pour un enseignement qui promeut une culture de paix et de non-violence, outre la citoyenneté du monde et la valorisation des différences culturelles.

Enfin, l'ODD16 (l'objectif de paix) vise à lutter contre les flux financiers illégaux, le commerce des armes et la corruption, tout en développant des institutions fiables et solides. Tout le monde doit avoir accès à un système juridique correct et à l'information. Lors d'une prise de décision, chaque individu doit pouvoir s'exprimer.

L'Agenda 2030 pour le Développement durable offre donc un plan pour un monde (plus) pacifique. Cela reste toutefois des idéaux, des objectifs. En tout cas, la formulation les concrétise. Cet agenda est quoi qu'il en soit porteur d’une force morale à laquelle tous les pays ont souscrit. Il démontre que l'humanité n'abandonne pas son rêve de monde pacifique, même si la réalité semble différente.

Consolidation de la paix Objectifs de développement durable
Retour Paix
Imprimer