Sakado: une tablette remplie de manuels scolaires

Stefanie Buyst
01 décembre 2016
En janvier 2009, je me suis rendu en Haïti en tant que CEO de Digicel, le plus grand opérateur mobile du pays. Travailler pour une entreprise socialement engagée m’enthousiasmait beaucoup. En 2012, après 20 ans dans les télécommunications, j’étais lassé de ce secteur motivé surtout par le profit.
Des travailleurs dans un laboratoire de Digicel
© Surtab

Une classe mobile

Je voulais agir pour aider la population à progresser. J’ai alors créé sûrtab, avec un homme d’affaires haïtien, afin de produire des tablettes Android localement et à bas coût. Ce projet m’a permis d’engager du personnel tout en répondant à une réelle demande. En effet, la population ne peut se payer un iPad ou un Samsung: il lui faut une alternative meilleure marché. L’objectif principal était de développer un produit pour les écoles afin d’améliorer le niveau d’éducation.

Le gouvernement et la presse ont positivement accueilli sûrtab. La population était extrêmement fière des tablettes haïtiennes. La production a commencé en 2012 et un an et demi plus tard, la ‘classe mobile’ a vu le jour. Il s’agit d’un chariot équipé d’une quarantaine de tablettes, d’un projecteur laser et d’un pointeur laser. Des panneaux solaires intégrés chargent les tablettes en cas de coupure d’électricité. Depuis lors, les ‘classes mobiles’ circulent dans plus de 100 écoles.

Sakado

En collaboration avec le ministère de l’enseignement, nous avons équipé les tablettes de cours en français et créole. Cela nous a mené à un second projet « Sakado » (sac à dos en créole): nous stockons sur les tablettes les livres dont un écolier a besoin (il y en a beaucoup en Haïti). Une tablette coûte environ 200 dollars, leçons numériques comprises. Cela correspond au prix des manuels scolaires. L’avantage: les écoliers peuvent effectuer une mise à jour au lieu d’acheter chaque année des nouveaux livres.

Entreprise sociale

Sûrtab est une entreprise sociale qui créé de l’emploi et réinvestit 100% des bénéfices au profit des employés et de l’entreprise. Durant le recrutement, nous avons soumis les candidats à des tests d’adresse et de logique qui ont révélé que les femmes étaient meilleures que les hommes. Sûrtab compte 40 employés, dont 80% de femmes et 20% d’hommes. Chaque mois, l’entreprise produit entre 800 et 1000 tablettes, dont 80% pour l’enseignement et 20% pour le marché de détail.

Nous avons beaucoup investi dans les formations pour les employés. De nombreuses femmes travaillant dans l’usine proviennent de quartiers pauvres et n’avaient que des connaissances de base. Grâce à des cours intensifs et des exercices pratiques, elles peuvent désormais installer aisément des composants électroniques.
Les employés gagnent trois fois plus que le salaire minimum en Haïti et bénéficient d’une assurance maladie. Certains reçoivent une prime s’ils atteignent un volume de production ou niveau de qualité déterminés.

RE-VOLT

Haïti fait face à un réseau d’électricité quasi inexistant. De plus, la nuit tombe à 18h30. Les gens doivent allumer des bougies le soir. Voilà pourquoi j’ai fondé RE-VOLT en 2014, une entreprise sociale qui approvisionne la population en électricité. Pour 30 dollars, les habitants peuvent installer un petit système photovoltaïque chez eux et ils paient 6 dollars par mois pour le service. S’ils ne paient pas, le système est désactivé à distance. RE-VOLT a déjà équipé plus de 4000 foyers avec ces systèmes solaires, qui permettent aux enfants d’étudier encore un peu le soir.

Maarten Boute

 

Qui ?

Maarten Boute
Entrepreneur belge en Haïti

Quoi ?

Deux entreprises sociales: sûrtab qui produit des tablettes et RE-VOLT qui installe des systèmes photovoltaïques bon marchés.

Pourquoi ?

Haïti est l’un des pays les plus pauvres du monde. En offrant des solutions numériques abordables, sûrtab souhaite améliorer l’enseignement dans le pays et RE-VOLT, donner accès à l’électricité.

Haïti Entreprenariat
Retour au dossier
Imprimer
Dans la même catégorie - Article 18 /22 La culture dans le pays des mille collines