Socio Bosque lutte contre la déforestation en Équateur

Launy Dondo
13 juin 2017
En Equateur, les communautés locales ne sont plus en mesure d’assurer la protection de la forêt en raison de la pression économique qu’elles subissent. Pour contrer cette menace, le gouvernement équatorien avec le soutien de WWF-Belgique a mis en place le projet Socio Bosque qui contribue parallèlement au développement des communautés locales.

Le projet Socio Bosque

La forêt tropicale équatorienne constitue un rempart précieux contre le réchauffement climatique et abrite une biodiversité d’une richesse inouïe. Jadis, les communautés locales veillaient à préserver les richesses naturelles sur leur territoire. Mais ne sachant plus répondre à leurs besoins en termes d’éducation ou de soins de santé, les habitants ont été poussés à intensifier le déboisement de la forêt tropicale équatorienne. Ils se sont reconvertis à des pratiques agricoles non durables ou ont revendu leurs parcelles. En 2008, le gouvernement équatorien a décidé de mettre en place le projet Socio Bosque qui vise à accorder un soutien financier aux propriétaires terriens et aux populations indigènes pour chaque hectare qu’ils protègent pour une période de 20 ans.

 

Impact positif sur la protection de la biodiversité

Grâce à cette initiative, le gouvernement entend protéger les écosystèmes du pays tout en luttant contre la déforestation et les émissions de gaz à effet de serre. Un intérêt majeur puisque ne l’oublions pas, elle abrite pas moins de 2,5 millions d’espèces d’insectes, 400 000 espèces de plantes, 3 000 poissons, 1 294 espèces d’oiseaux, 427 de mammifères, 427 d’amphibiens et 378 de reptiles.

 

Une population locale qui prend part au projet

Le programme vise à proposer une alternative financière aux populations indigènes soumises à la pression des grands investisseurs étrangers. Les communautés reçoivent un soutien et des fonds pour investir dans des plans de développement à long terme. Les femmes jouent également un rôle majeur et ont la possibilité de développer des activités commerciales. Ce sont elles qui, en effet, gèrent le mieux leurs revenus et investissent davantage pour répondre aux besoins de leur famille.

Deux hommes en forêt, l'un tient une sarbacane
© WWF Ecuador

Un appui du WWF

Le WWF est connu pour son rôle actif dans la lutte contre la déforestation. C’est donc tout naturellement que l’ONG a souhaité apporter son soutien au projet Socio Bosque du gouvernement équatorien. De nombreuses communautés locales n’étaient pas familiarisées avec Socio Bosque, le WWF a décidé d’axer son action sur la sensibilisation et l’accompagnement technique des communautés pour satisfaire aux exigences d’entrée du programme Socio Bosque.

Au total, neuf millions de dollars ont déjà été distribués à quelque 170 000 familles depuis le lancement du projet Socio Bosque en 2008. Le programme a ainsi permis la protection de 1,2 millions d’hectares de forêt.

D’autres projets à venir

Au total, neuf millions de dollars ont déjà été distribués à quelque 170 000 familles depuis le lancement du projet Socio Bosque en 2008. Le programme a ainsi permis la protection de 1,2 millions d’hectares de forêt. Aujourd’hui, plusieurs candidats sont cependant placés sur liste d’attente. En effet, les autorités ne peuvent plus allouer de fonds en raison de la crise économique que traverse l’Amérique du Sud. Cela ne signifie pas pour autant que d’autres projets pour la protection de la forêt ne verront pas le jour. Avec le soutien de la Coopération belge au développement, le WWF débute ainsi en 2017 un tout nouveau programme de cinq ans pour la protection des forêts en Équateur et le développement de productions agroforestières durables, au bénéfice du bien-être des communautés équatoriennes.

Forêts Equateur
Retour Planète
Imprimer
Dans la même thématique - Article 4 /4 Pollution, tueur de masse silencieux