Lecture rapide

1

175 000 euros pour les paysans indonésiens de l’île de Sulawesi

Chris Simoens
11 février 2019
Après le tremblement de terre et le tsunami qui ont détruit des milliers de communautés agricoles en Indonésie, la sécurité alimentaire s’est vue menacée. La Belgique, en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a décidé de soutenir la reprise de la production agricole locale. 

 

Le secteur agricole ravagé par deux catastrophes naturelles

Le 28 septembre 2018, un tremblement de terre et un tsunami ravageurs ont frappé le centre de Sulawesi en Indonésie. En conséquence, 2 100 personnes ont perdu la vie. Ces catastrophes naturelles ont aussi provoqué d’importants glissements de terrain, endommageant par la même occasion de nombreuses infrastructures agricoles ainsi que les voies de transport du centre de l’île. Ces dommages sont particulièrement problématiques puisque des milliers de familles de Sulawesi dépendent entièrement du secteur agricole qui emploie 52% de la population totale.

 

Pour une reconstruction de Sulawesi  

En réponse à ces désastres naturels, la FAO a mis en place un projet d’assistance d’urgence qui a démarré, par l’intermédiaire du Fonds spécial d’urgence et de réhabilitation (SFERA), grâce à la subvention de la Belgique de 175 000 euros. L’objectif ? Venir en aide à quelques 3  000 familles d’agriculteurs vulnérables à Palu, l’une des zones les plus touchées et dont la population dépend principalement de l’horticulture.

Concrètement, il s’agira de redémarrer et d’améliorer la production horticole grâce principalement à la reconstruction des stocks de semences et d’engrais respectueux de l’environnement, mais aussi au remplacement du matériel de plantation endommagé par le séisme. Ultimement, le projet visera également à former les communautés locales aux bonnes pratiques agricoles afin d’accroitre leur indépendance à l’égard de l’aide alimentaire extérieure.

Aide humanitaire Indonésie
Article suivant 350 000 euros pour les riziculteurs en Philippines