Lecture rapide

300.000 dollars pour les éleveurs afghans

Stefanie Buyst
14 novembre 2018

La subsistance d’environ 80% de la population afghane dépend de l’agriculture et de l’élevage. Depuis longtemps, le pays souffre d’une sécheresse extrême ayant de graves répercussions sur 2,2 millions de personnes: pénurie d’eau, mauvaise qualité du fourrage, maladies et mortalité du bétail.

Ce phénomène touche particulièrement la province de Badghis, où la population est confrontée à la plus grande insécurité alimentaire. La Coopération belge au Développement soutient un projet de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) visant à rétablir les moyens de subsistance de 5.200 familles d’agriculteurs. Des campagnes de déparasitage ont été lancées pour protéger les animaux contre les maladies. En outre, la distribution de 320 tonnes de fourrage doit leur garantir une alimentation suffisante.

Ces initiatives visent à améliorer la sécurité alimentaire de plus de 36.000 habitants de la région. La Belgique a consacré 300.000 de dollars à ce projet par l’intermédiaire du Fonds spécial pour les activités d'urgence et de relèvement (SFERA) – un fonds flexible de la FAO permettant à l’organisation de réagir rapidement aux situations d’urgence. Par sa contribution à ce fonds, la Belgique aide les familles d’agriculteurs touchées par une crise à se relever le plus vite possible et ainsi renforcer leur résilience.

Sécurité alimentaire FAO Élevage Aide humanitaire
Article suivant L’OIT en quelques mots