Lecture rapide

7,6 millions d’euros pour la reconstruction de l’Iraq

SPF AE/FOD BZ
20 février 2019
La Belgique donne 7,6 millions d’euros d’aide humanitaire à l’Iraq. « Maintenant que l’EI a été chassé, les gens ont besoin de la perspective d’une vie libre. C’est la seule façon d’empêcher un nouveau terrain propice à l’extrémisme », a déclaré le ministre Alexander De Croo.

 

La guerre contre l’EI en Irak a provoqué l’une des plus graves crises humanitaires au monde au cours de ces cinq dernières années. Près de six millions de personnes ont fui et 1,8 millions de personnes sont toujours déplacées. L’Iraq héberge aussi quelque 250.000 réfugiés de guerre syriens, surtout dans les zones kurdes.

La ville iraquienne de Mossoul a été aux mains de l’EI entre 2014 et 2017. En raison des combats acharnés, près d’un million de personnes ont fui Mossoul, 400.000 d’entre elles ne sont toujours pas rentrées chez elles. Des villes comme Mossoul ont donc des besoins humanitaires très importants. L’économie est en ruine et la pauvreté dans l’ancienne zone gérée par l’EI est deux fois plus élevée qu’ailleurs dans le pays. Les hôpitaux ont été détruits ou ne sont plus des endroits sûrs en raison des explosifs abandonnés. De nombreuses personnes sont confrontées à de graves problèmes de santé mentale ou se remettent de violences sexuelles.

 

Plus de 40 millions d’euros

C’est pourquoi la Belgique met à disposition cette année 7,6 millions d’euros d’aide humanitaire pour l’Iraq. 4 millions iront au fonds humanitaire pour l’Iraq du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 1 million au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), 1 million au Programme alimentaire mondial (PAM) et 1.6 million à Handicap International pour soutenir le retour des déplacés à Kirkouk. Cela porte la contribution humanitaire directe de la Belgique à l’Iraq depuis le début de la lutte contre l’EI à 41,6 millions d’euros.

Outre ces contributions humanitaires directes, notre pays débloque chaque année 23,25 millions d’euros de fonds humanitaires pour alimenter les ressources générales du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), de l’UNHCR, du PAM et de l’OCHA. Chaque année, 26 millions d’euros supplémentaires de contributions humanitaires non réservées sont versés à des fonds humanitaires mondiaux. La Commission européenne, par l’intermédiaire de son organisation humanitaire ECHO, a dépensé au total 420 millions d’euros d’aide humanitaire en Iraq depuis 2015. Environ 4% du budget d’ECHO provient du budget belge.

Irak Aide humanitaire
Article suivant 175 000 euros pour les paysans indonésiens de l’île de Sulawesi