Lecture rapide

Agriculteurs philippins en détresse

Arturo Biglia
30 mars 2018
La Coopération belge au Développement a octroyé environ 400.000 euros au projet de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) visant à dispenser une aide d’urgence à plus de 23.250 personnes situées dans les zones de conflits de la région de Mindanao.

 

Ce projet, nommé « Emergency assistance in restoring food security and agricultural production in conflict-affected communities in Autonomous Region in Muslim Mindanao (ARRM) » ambitionne de reconstruire des vies et de réhabiliter les moyens de subsistance des communautés touchées par les conflits. De nombreuses familles – la plupart d’agriculteurs – retournent graduellement vers leurs foyers, mais se retrouvent dans l’incapacité de rembourser leurs dettes contractées pour démarrer de nouvelles cultures dont ils n’ont jamais pu récolter les fruits. De plus, ces familles ne disposent en général plus de leur bétail, ou même de leurs outils agricoles de base.

Cette crise humanitaire est due au conflit qui a débuté en mai 2017 dans la ville islamique de Marawi entre les forces gouvernementales philippines et Maute, un groupe armé local non étatique. Ces combats ont forcé au moins 360.000 personnes à abandonner leurs foyers et à fuir la ville et les municipalités voisines.

La contribution belge au projet de la FAO, qui travaille conjointement avec le gouvernement philippin, vise la relance de l’agriculture par la distribution de kits vivriers, de matériel agricole et de semences de riz, de maïs et de légumes.

Au total, la réhabilitation des moyens de subsistance de plus de 23.500 personnes de 18 municipalités différentes est ici en jeu. Ainsi, la restauration de la chaîne d’approvisionnement alimentaire est supposée permettre aux personnes touchées par le conflit de commencer à reconstruire leur vie, retrouver une certaine sécurité alimentaire, et voir leur dépendance à l’aide humanitaire diminuée.

Aide humanitaire FAO Philippines
Article suivant La Belgique a consacré 170 millions d’euros à l’aide humanitaire en 2017