Lecture rapide

1

Aide d’urgence de la Belgique pour les victimes du cyclone Idai

SPF AE/FOD BZ
02 avril 2019
Grâce à 4 sources de financement, la Belgique délivre une aide d’urgence aux victimes du cyclone Idai qui a dévasté le Mozambique, le Malawi et le Zimbabwe.

 

Le cyclone Idai et les inondations qui l’ont accompagné ont causé des ravages énormes au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe. C’est une des tempêtes tropicales les plus dévastatrices qui se soient abattues en Afrique australe, causant la mort de vraisemblablement plus d’un millier de personnes.

Le gouvernement belge exprime ses condoléances aux populations touchées dans les trois pays. La Belgique va également délivrer une aide humanitaire à travers quatre sources de financement. Ces fonds sont spécialement mis en place pour pouvoir apporter une réponse rapide et efficace dans ce type de situation d’urgence :

  • Le Central Emergency Respond Fund (CERF), géré par OCHA, le Bureau des Nations Unies responsable de la coordination des affaires humanitaires, a mis immédiatement 20 millions d’euros d’aide à disposition des trois pays touchés ;
  • Le Immediate Response Account (IRA) du Programme alimentaire mondial (PAM), a libéré 5,9 millions d’euros ;
  • Le Special Fund for Emergency and Rehabilitation (SFERA) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) utilisera 200.000 dollars de la contribution belge à ce fonds ;
  • Le Comité international de la Croix Rouge (CICR) utilise 150.000 dollars de la contribution belge au Disaster Relief Emergency Fund (DREF).

La fréquence des phénomènes naturels extrêmes a augmenté au cours des dernières années en raison du réchauffement climatique.

« Grâce à notre aide humanitaire rapidement utilisable, les organisations d’aide humanitaire peuvent intervenir plus rapidement et plus efficacement en cas de catastrophe naturelle extrême », explique Alexander De Croo, le ministre de la Coopération au développement. « Les conséquences du réchauffement climatique se font de plus en plus sentir dans le Sud, sous la forme d’ouragans, d’inondations ou de longues périodes de sécheresse. Dans ces moments-là, il est important que nous puissions nous montrer solidaires des populations affectées. »

La contribution flexible de la Belgique à ces fonds (CERF, IRA, SFERA, DREF) et à ces organisations s’élève en 2019 à plus de 40 millions d’euros.

Aide humanitaire Zimbabwe Mozambique Malawi
Article suivant 24,3 millions d’euros d’aide humanitaire pour la Syrie et la région