Lecture rapide

Créer une croissance économique durable au Bénin

Alisson De Leenheer
07 janvier 2019
Le 29 novembre 2018, un programme de coopération a été signé à Cotonou entre le Bénin et la Belgique. Objectif : créer une croissance économique locale durable au sein du pays.

Le programme s’étalera sur 5 ans, soit entre 2019 et 2023. La Belgique y consacrera 60 millions d’euros.3 priorités sont mises en exergue :

 

L’entrepreneuriat agricole : croissance du secteur de l’ananas

L’ananas est le troisième produit agricole du pays. Sa production s’élève à près de 450 000 tonnes par an. Afin de s’étendre sur de nouveaux marchés d’exportation, le pays pourrait augmenter sa production à 600 000 tonnes d’ici 2025. Cela demande notamment une élévation de la chaîne de valeur du secteur,  un soutien en matière d’innovation, de numérisation et un meilleur accès aux services financiers ou non financiers.

 

Le développement des capacités dans le secteur portuaire 

La Belgique à l’intention d’investir dans le port de Cotonou pour le rendre plus efficace. Dans un esprit de partenariat, le port de Cotonou pourra notamment s’appuyer sur le savoir-faire du port d’Anvers s’il en a besoin.

Il s’agit d’une stratégie ambitieuse qui mise sur la croissance économique locale et accorde plus d’attention aux droits humains, notamment aux droits des femmes.

Alexander De Croo

La santé et les droits sexuels et reproductifs 

Tout d’abord, le programme souhaite offrir un meilleur accès au planning familial mais également enclencher des changements dans les mentalités. Offrir un meilleur accès aux soins de santé et à la numérisation des données de santé pourra faire progresser les choses dans la bonne direction.

En effet, la situation au Bénin est préoccupante et urgente. Une fille sur dix est contrainte de se marier avant ses 15 ans. Les femmes donnent naissance à 5 enfants en moyenne. De plus, les conditions pour avorter sont si déplorables que le taux de mortalité maternelle s’élève à 15%.

Durant une mission de travail au Bénin, Alexander De Croo, ministre de la coopération au développement, s’exprime sur le  nouveau programme de coopération :« il s’agit d’une stratégie ambitieuse qui mise sur la croissance économique locale et accorde plus d’attention aux droits humains, notamment aux droits des femmes. Ce sont les meilleures garanties d’un véritable développement humain qui s’inscrive dans la durée ».

Bénin Coopération belge au Développement
Article suivant La Belgique renouvelle sa coopération avec le Sénégal