Lecture rapide

2

Dans l’est du Congo, les habitants apprennent à faire valoir leurs droits

Chris Simoens
01 juillet 2019
À Bukavu, l'ONG FONCABA apprend à 1000 jeunes à défendre leurs droits. L’organisation souhaite fédérer l'ensemble de la population autour de cette initiative, une étape indispensable pour améliorer les conditions de vie des habitants.

 

Dans les services publics de l'est du Congo, la corruption et l'impunité sont monnaie courante. Même les services les plus basiques sont monnayés. Des soldats, postés en permanence le long des routes, prélèvent une taxe. Sans parler de la violence envers les femmes dans la région.

Il va sans dire que cette situation porte un coup dur à l'esprit d'entreprise de la population locale qui, contrairement à l'élite, souhaite avancer vers une amélioration des conditions de vie.

La FONCABA entend apporter sa contribution, en collaboration avec Juste Cause Congo (JCC). Ce partenaire souhaite faire prendre conscience aux habitants de Bukavu de leurs droits et les inciter à les défendre. En tant que contribuables, ils ont par exemple le droit d'exiger à pouvoir participer à la gestion des budgets et des services publics.

La population apprend également à dénoncer les violations des droits de l'homme et à s'opposer aux taxes imposées arbitrairement et aux pratiques corrompues. Elle doit également marquer son opposition lorsque des entreprises minières veulent procéder à des expropriations abusives.

 

Les participants sont tous très engagés en faveur des droits de l'homme et de la paix, et très motivés à faire évoluer les mentalités.

Comités de bonne gouvernance

Comment JCC va-t-elle s'y prendre ? L'organisation commencera par 27 groupes, les comités dit « de bonne gouvernance et des droits de l’homme », qui représentent un total de 1000 jeunes : 22 groupes de jeunes villageois en provenance de 4 régions différentes et 5 groupes d'étudiants d'universités et de hautes écoles à Bukavu.

Les participants sont tous très engagés en faveur des droits de l'homme et de la paix, et très motivés à faire évoluer les mentalités. Les groupes de base, une fois préparés, inciteront à leur tour les habitants des quartiers ou des villages à s'impliquer dans le processus de changement.

Une mission difficile, mais pas impossible pour autant. Par conséquent, JCC veut former les membres des comités de bonne gouvernance et des droits de l'homme, afin qu'ils puissent effectuer des analyses critiques et assurer un suivi adéquat des administrations locales. Ils apprennent également à engager le dialogue avec les « élus » et les autorités en place.

À terme, JCC aspire à devenir un véritable « mouvement » déclencheur d'une dynamique dans laquelle la population prend l’initiative d'améliorer ses conditions de vie.

 

 

Ce projet s'inscrit dans un programme quinquennal cofinancé par la Coopération belge au Développement.

La FONCABA est une ONG de solidarité internationale reconnue par les autorités, spécialisée dans le renforcement de la société civile africaine. Des membres d'organisations locales reçoivent les moyens pour se perfectionner grâce à des formations spécifiques dans des domaines pertinents. Le fonctionnement de la FONCABA est d'inspiration chrétienne et basé sur les valeurs universelles de solidarité, de justice et d'humanisme.

 

 

RD Congo Droits de l'homme Gouvernance
Article suivant Interventions belges : comment aborder le problème de la corruption?