Lecture rapide

La Belgique fait face aux besoins humanitaires

Léa Gaudron
25 septembre 2017
Depuis quelques années, les besoins humanitaires sont en constante augmentation, suite aux crises et conflits qui font de plus en plus de victimes. Le conflit interne au Kasaï, par exemple, a causé le déplacement massif de 3.8 millions de congolais. Outre les interventions lors de telles crises, investir pour développer une meilleure technologie humanitaire est également indispensable. Face à ces besoins, la Belgique réagit.

 

Innovation humanitaire

Premièrement, la Coopération belge au Développement investit dans la recherche et l’innovation humanitaire afin d’améliorer l’efficacité des interventions. L’année prochaine, le pays va doubler le budget dédié à cette innovation : 20 millions d’euros vont être mobilisés. Ces fonds serviront à financer divers projets, en partenariat avec des organisations humanitaires.

Avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), la Belgique compte investir dans le développement de drones humanitaires. Ceux-ci permettent de recueillir des informations sur les zones sinistrées et de mobiliser de l’aide plus rapidement dans les zones difficiles d’accès , là où les victimes sont les plus vulnérables.

Avec Handicap International, l’investissement servira à examiner la technologie des impressions 3D de membres humains au design informatisé. L’objectif est d’améliorer l’accès à des prothèses de qualité, qui seraient réellement adaptées aux besoins des victimes.

 

Crise humanitaire en RDC

De plus, la Belgique entend débloquer des fonds pour réagir à la crise humanitaire en République Démocratique du Congo. En effet, 6 millions d’euros supplémentaires iront à l’aide humanitaire dans ce pays, portant le montant total à 14.5 millions cette année. Ce budget est alloué aux organisations humanitaires présentes sur le terrain : le Programme Alimentaire Mondial (PAM), l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), et la Croix Rouge internationale.

Pour rappel, c’est un conflit interne au Kasaï, étendu à d’autres régions, qui est à l’origine de cette crise humanitaire. Ce conflit provoque un déplacement massif de la population, met en danger la sécurité alimentaire et favorise la propagation de maladies.

L’action est donc double : la Belgique investit afin de développer l’efficacité humanitaire, et se mobilise pour faire face à une crise humanitaire en cours. Ces fonds sont un pas de plus vers la réalisation des Objectifs de développement durable :assurer la sécurité alimentaire, ou faciliter l’accès aux soins.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur :

https://diplomatie.belgium.be/fr/newsroom/nouvelles/2017/la_belgique_double_ses_investissements_dans_innovation_humanitaire

https://diplomatie.belgium.be/fr/newsroom/nouvelles/2017/la_belgique_mobilise_6_millions_euros_aide_humanitaire_supplementaire_rdc

 

Aide humanitaire Drone RD Congo Coopération belge au Développement
Article suivant 65,5 millions de réfugiés, six réalités