Lecture rapide

Le chocolat durable est encore meilleur!

Alisson De Leenheer
14 décembre 2018
Le secteur belge du chocolat s’est réuni début décembre à Anvers autour du ministre Alexander De Croo pour signer le partenariat Beyond Chocolate.

 

Un chocolat durable

L’initiative belge, lancée par le ministre de la coopération au développement, Alexander De croo, a pour objectif de rendre le chocolat durable. Comment ? En luttant contre le travail des enfants, contre le déboisement et en assurant aux producteurs de cacao un revenu décent. La réputation du chocolat belge n’est plus à faire, mais sa durabilité compte aussi.

 

Des signataires en nombre

Le partenariat fut un réel succès. De très nombreux acteurs s’y sont engagés. On retrouve notamment des non belges du secteur du chocolat tels que Callebaut, Mondelez ou encore Mars ; mais aussi des ONG comme WWF ou Oxfam ; des enseignes de la grande distribution comme Carrefour, Lidl, Aldi, etc. Trois syndicats belges, des universités, des investisseurs à impact social et des labels tels que Fairtrade et Rainforest Alliance étaient aussi de la partie.

En outre, le partenariat reste ouvert à tous ceux qui le souhaitent. En effet, Il est important que chaque acteur s’engage pour atteindre de meilleures conditions de durabilité tout au long de la filière.  

 

Mettre fin au déboisement

Les signataires s’engagent à coopérer sur toute une série de défis liés au chocolat durable, conformément aux 17 Objectifs de Développement durable (ODD) des Nations Unies.

L’enjeu principal est de mettre fin au déboisement dans les deux plus grands pays producteurs de cacao que sont le Ghana et la Côte d’Ivoire. En effet, la déforestation due à la culture du cacaoyer est estimée à environ 2 à 3 millions d'hectares entre 1998 et 2008, soit environ 1% de la déforestation mondiale pendant cette période. Mettons-y find’ici 2030 !

 

 

Le chocolat belge en quelques chiffres

 

  • Chaque année, plus de 300.000 tonnes de fèves de cacao sont importées dans notre pays via le port d’Anvers.

 

  • Le secteur représente un chiffre d’affaires annuel de près de 5 milliards d’euros.

 

  • Pas moins de 500 entreprises sont actives dans l’industrie de transformation du chocolat.

 

  • Près de 600.000 tonnes sont exportées par les chocolatiers belges annuellement à travers le monde.

 

  • La Belgique est ainsi le deuxième plus grand exportateur de chocolat au monde.

 

Pour plus d’informations, lisez le communiqué de presse

Chocolat Commerce équitable Forêts