Lecture rapide

Les stations de lavage du café au Burundi rejettent enfin de l’eau propre

Chris Simoens
04 juin 2019
Votre tasse de café peut polluer l'environnement ! En effet, le lavage et le dépulpage des grains de café contaminent les sols et les nappes phréatiques. Il s'agit d'un problème majeur au Burundi. Heureusement, Elie Nyerere cherche une solution, avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin.
 

Nous n'y pensons pas, mais notre tasse de café quotidienne consomme beaucoup d'eau. Qui plus est, elle peut polluer l'environnement. Ce qui est le cas au Burundi. Le lavage et le dépulpage des grains de café libèrent des substances organiques difficilement dégradables qui contaminent les sols et les nappes phréatiques. Ces polluants consomment également l'oxygène des cours d'eau nécessaire à la faune et à la flore. De plus, l'eau polluée devient impropre à la consommation et même à l'irrigation.

Pour l'instant, 580 000 ménages burundais (sur un total de 1,6 million) dépendent de la caféiculture pour survivre. Elie Nyerere, diplômé de l'Université de Liège, veut résoudre à tout prix ce problème environnemental. C'est souvent une bataille considérée comme perdue d'avance, mais avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin, des avancées majeures ont déjà été franchies.

Retrouvez son histoire fascinante sur le site de la Fondation Roi Baudouin : Un diplôme pour restaurer l'environnement dans les collines du Burundi.

 

Burundi Café Environnement Pollution
Article suivant 12 raisons pour lesquelles les forêts sont importantes