Lecture rapide

3

Lutte contre la violence en Jordanie

Estelle Mekari
14 juin 2017

Le SPF Affaires étrangères soutient les initiatives qui promeuvent la coexistence pacifique. Entre autres en Jordanie.

Saviez-vous que la Jordanie fait face à une arrivée massive d’environ 1.3 million de réfugiés syriens sur son territoire ? Plus de la moitié d’entre eux sont des jeunes de moins de 18 ans qui doivent être rapidement intégrés dans le système scolaire jordanien malgré l’épuisement des ressources financières.

Un jeune homme lève un ballon
© GFP

Cette situation complexe amplifie les schémas existants de violence directe, structurelle et culturelle. Cela forme un obstacle éducationnel mais aussi un défi pour l’intégration des réfugiés. La frustration des différentes communautés augmente et se tourne vers les autorités, ce qui intensifie le risque d’un déséquilibre national.

L’objectif est de cibler les jeunes de 12 à 17 ans pour avoir un impact au sein de l’école mais également au cœur de leurs communautés respectives.

Pour atténuer ce phénomène, la Belgique a décidé de financer un projet éducationnel de GFP (Generations For Peace), une organisation mondiale de consolidation de la paix qui veut promouvoir la tolérance et la citoyenneté responsable dans les communautés confrontées à des conflits et à de la violence.

Des hommes suivent les commentaires d’un autre devant une bande dessinée
© GFP

Dans le cas de la Jordanie, GFP et la Belgique veulent viser les écoles qui représentent selon eux le meilleur point d’entrée. L’objectif est de cibler les jeunes de 12 à 17 ans pour avoir un impact au sein de l’école mais également au cœur de leurs communautés respectives. Le programme vise notamment à renforcer la capacité des professeurs et des élèves à gérer des situations disciplinaires et conflictuelles sans avoir recours à la violence.

Jordanie Migrants Réfugiés
Article suivant Renforcer la poursuite de violences sexuelles contre les femmes en Afrique de l'Est