Lecture rapide

Plus d’énergie solaire pour les habitants du Sénégal

Léa Gaudron
12 décembre 2017
Un grand projet de production d’énergie solaire est en train de voir le jour au Sénégal, soutenu par divers partenaires, dont la Société belge d’Investissement pour les Pays en Développement (BIO).

La Société belge d’Investissement pour les Pays en Développement (BIO) a décidé de soutenir le projet ‘Ten Merina Ndakhar’. Elle va s’allier à son homologue français Proparco afin de débloquer respectivement 16 et 18 millions d’euros. Ce financement est un prêt pour la construction et le développement d’une centrale photovoltaïque au nord de Dakar.

Le site de 83 hectares, localisé dans la commune de Merina Ndakhar, abritera une des plus grandes centrales solaires d’Afrique de l’Ouest. Elle générera assez d’électricité pour couvrir les besoins en énergie de l’équivalent de plus de 200 000 habitants, et ce, à un prix plus compétitif que celui des centrales thermiques du pays.

Sur le plan environnemental, ‘Ten Merina Ndakhar’ permet de diversifier les sources d’énergies au Sénégal, qui dépendent encore largement des énergies fossiles. BIO-Invest estime que ces panneaux solaires réduiront l’émission de CO2 de 33 000 tonnes chaque année.

Sur le plan économique, cette nouvelle source d’énergie permettra le développement de l’industrie locale, en plus de rapporter d’importants revenus en impôts pour le pays. D’un point de vue social, ce projet permettra de limiter les coupures de courant, et donc d’offrir un meilleur accès à différents services.

 

La Société belge d’Investissement pour les Pays en Développement (BIO) a pour mission de favoriser la mise en place d’un secteur privé fort dans les pays en développement et émergents, pour leur permettre d’accéder à une croissance et à un développement durables, dans le cadre des Objectifs de Développement Durable.

www.bio-invest.be

 

Énergie durable Sénégal
Article suivant Tout ce que vous voulez savoir sur les énergies renouvelables en Afrique