Lecture rapide

Promouvoir les droits des femmes et l'entreprenariat en Guinée

Chris Simoens
18 janvier 2019
Dans le cadre d’un nouveau programme de coopération (2019-2023) avec la Guinée, la Belgique investit 45 millions d’euros dans l’entrepreneuriat et les droits des femmes.

 

Le programme entend stimuler l’entrepreneuriat dans les marchés de l’ananas, de la pomme de terre et de la mangue. Cette initiative doit créer 12 000 nouveaux emplois, dont plus de 40 % pour les femmes. De plus, 150 entreprises feront l’objet d’une revalorisation. – Les secteurs d’activité visés vont de l’énergie et des technologies de l'information et de la communication à l’agriculture, en passant par la construction.Là aussi, les femmes entrepreneurs reçoivent un soutien particulier, qui doit permettre une augmentation de 50 % de leurs revenus nets.

« She Decides » – la promotion de la santé et des droits sexuels et reproductifs – constitue le deuxième pilier du programme. Il sera étroitement lié à l’autonomisation économique des femmes et des jeunes et à leur émancipation sociale.

En outre, un volet « formation, études et expertise » apportera un appui aux projets dans les domaines de l’entrepreneuriat et des droits des femmes.

L’agence belge de développement Enabel est chargée de la mise en œuvre de ce nouveau programme de coopération gouvernementale, en collaboration avec le ministère guinéen du Développement et de l’Intégration africaine. Il fait suite à un premier programme de coopération (2016-2019) à hauteur de 15 millions d’euros. En 2015 – après la crise Ebola – la Guinée a rejoint les pays partenaires de la Coopération belge au Développement.

« Grâce à cette nouvelle coopération, nous veillons à ce que la Guinée parvienne à se débrouiller seule à moyen terme. Telle doit être l'ambition de chacune des interventions de la Belgique », a déclaré le ministre Alexander De Croo.

 

 

Guinée Coopération belge au Développement
Article suivant Créer une croissance économique durable au Bénin