Lecture rapide

Revenus communaux transparents au Bénin

Hanne Albers & Karlien Gorissen - VVSG
07 décembre 2017

Il y a quelques années, Dogbo, la commune béninoise jumelée à la ville de Roeselare, a mis en place un système qui accroît la transparence des recettes communales. Comme la plupart des autorités locales du Bénin, les différents services communaux de Dogbo ont organisé leurs revenus séparément. Il n’existait aucune vue d'ensemble centralisée de l'argent reçu des marchands ambulants, des recettes provenant de l'émission d'actes (permis de conduire, par exemple) et d'autres recettes fiscales pour la ville. Dogbo a donc installé un système numérique de guichet unique.

Toutes les recettes communales provenant des taxes sont perçues par un guichet numérique unique et gérées par un seul logiciel. Le bourgmestre de Dogbo peut donc consulter à tout moment un aperçu des recettes communales et suivre les dépenses prévues. Cela augmente la transparence des ressources, réduit la corruption et conduit à une meilleure gestion des ressources communales. Selon le bourgmestre, les recettes communales ont été multipliées par six depuis que Dogbo a introduit le système. Dogbo est une pionnière dans ce domaine au Bénin, mais les autres communes partenaires béninoises des communes belges de Zoersel, Merelbeke et Hoogstraten, entre autres, ont également l'intention de développer ce système de guichet unique numérique dans les années à venir.

 

Bénin Impôts Gouvernance Transparence