Lecture rapide

Soutien aux réfugiés du Kasaï en Angola

Arturo Biglia
16 avril 2018
La Belgique a octroyé 100.000 dollars au projet de la FAO qui vise à restaurer les moyens de subsistance des réfugiés du Kasaï (RDCongo) dans la province de Lovua, en Angola, et à apporter une assistance humanitaire aux communautés locales.

 

Cette contribution de 100.000 USD de la Coopération belge au Développement soutient plus précisément le projet « Emergency assistance in restoring food security and agricultural production in DRC refugees in Northern Angola » de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. La restauration des moyens de subsistance d’au moins 2 600 réfugiés ayant fui la République Démocratique du Congo pour l’Angola est ici visée.

C’est l’incessante violence sévissant dans la région du Kasaï depuis mars 2017 qui a poussé environ 1,4 million de personnes à fuir leur pays, dont environ 33 000 dans le Lunda-Nord, en Angola. Les violences rapportées, incluant exterminations de masse, mutilations, destructions, viols et bien d’autres atrocités, ont incité le gouvernement angolais à accepter les réfugiés congolais fuyant cette catastrophe humanitaire.

La situation persistante dans la région congolaise a poussé les agences humanitaires à adapter leurs plans de réponse à ces afflux de migrants. Aujourd’hui, concrètement, de réelles activités de restauration des moyens de subsistance sont mises en place, afin d’augmenter la production de nourriture pour les réfugiés et leurs familles. Entre autres par la distribution de tubercules, de kits vivriers et de services de santé animale.

En réalité, l’intervention de la FAO, soutenue par la Belgique, cible à la fois des réfugiés congolais et des populations angolaises locales de Lovua. Elle contribue à créer des opportunités et de réelles synergies entre les deux groupes, qui sont appelés à vivre côte à côte pendant des mois encore, voire des années. En six mois de temps, on s’attend à ce que le nombre de bénéficiaires du projet ait doublé.

Aide humanitaire Angola
Article suivant De l’argent liquide pour les personnes dans le besoin, ça fonctionne!