Lecture rapide

Une usine de glace pilée pour stimuler la pêche durable à Banjul

Saskia van Driel - VVSG
19 octobre 2018

Ostende (70 000 habitants) est jumelée depuis près d'une quinzaine d'années avec la ville de Banjul (35 000 habitants). Les deux villes coopèrent sur de nombreux projets visant à soutenir activement l'efficacité et les services publics de l'administration communale de Banjul (informatique, déchets, éclairage de rue, pêche, agriculture urbaine et atelier de réparation de vélos).

Capitale de la Gambie, Banjul se situe sur la côte ouest de l'Afrique. Le fleuve Gambie, qui se jette dans l'océan Atlantique à Banjul, joue un rôle vital dans l'économie du pays. La pêche occupe une place importante dans la société. Le poisson fait partie du régime alimentaire quotidien et c'est la principale source de protéines pour la plupart des habitants.

Grâce à la coopération avec Ostende, l'usine de glace pilée tourne de nouveau à plein régime depuis 2016. La glace pilée permet aux pêcheurs, qui partent parfois des jours entiers en mer, de conserver leurs prises plus longtemps, ce qui a un impact positif sur l'hygiène alimentaire et la rentabilité des activités des pêcheurs et des vendeurs de poisson.

Dans le domaine de l'emploi, au moins 250 personnes travaillent dans le secteur du poisson à Banjul. Il s'agit de pêcheurs, de fumeuses et de saleuses ainsi que de vendeurs de poisson. Cela a des répercussions au quotidien sur les moyens de subsistance d'au moins deux mille personnes. Le poisson est vendu jusqu'à l'intérieur des terres en Gambie, au Sénégal, en Guinée et au Mali.

Pêche Gambie