Aider les enfants en situation de rue au Burkina Faso

Léa Gaudron
07 mai 2018
6.400 enfants burkinabés vivent dans la rue*. Sans protection familiale, ni repères,  ils sont démunis et exposés à toutes sortes de dangers (violences, drogues, exploitations, ..). En partenariat avec l’association de protection de l’enfance Keoogo, Médecins du Monde vise à améliorer la prise en charge et l’accès aux soins de ces enfants en situation de rue.

Filles ou garçons, ils sont à la rue pour différentes raisons : pour échapper à des violences physiques, à des violences morales, à la honte d’une grossesse non-désirée ou attirés par le rêve de gains faciles. Beaucoup d’enfants se retrouvent ainsi sur les sites d’orpaillage exposés à des produits toxiques ou dans des filières de trafic d’enfants. Chaque histoire est différente.

 

Enfants en situation de rue

‘Nous insistons sur le fait que ces enfants sont des enfants ‘en situation de rue’, c’est-à-dire que leur vie actuelle dans la rue n’est pas une fatalité. Aucun enfant n’est heureux de vivre dans la rue, tous rêvent d’une famille ou d’un métier. Dès lors, notre intervention pour leur garantir un accès aux soins s’inscrit dans une stratégie plus large pour les aider à (re)trouver une place dans la communauté’, Muriel Gonçalves, chargée de communication Médecins du Monde.

Le cas des jeunes filles bannies de leurs familles lorsqu’elles sont enceintes est particulièrement  préoccupant. Sans ressources, elles  risquent de tomber dans la prostitution et d’être victimes de violences lorsqu’elles arrivent dans les centres urbains. Keoogo leur vient en aide en les hébergeant dans des centres d’accueil. L’association lutte aussi contre les avortements clandestins dangereux et distribue des préservatifs, pour réduire les risques d’IST (infections sexuellement transmissibles). Une assistance prénatale est proposée aux jeunes filles enceintes. Par ailleurs, un programme de sensibilisation aux maladies sexuellement transmissibles est mis en place et donne des résultats tangibles : entre 2016 et 2017 (sur une même période), les consultations pour IST ont diminué de moitié.

Médecins du Monde fournit du matériel et des ressources au centre médical de Keoogo et met à sa disposition des ressources. Cela permet de renforcer son opérationnalité. De plus, des convois médicaux vers le centre de soins, ainsi que l’organisation d’un soutien à l’hospitalisation améliorent efficacement l’accès aux soins des enfants en situation de rue.

Filles ou garçons, ils sont à la rue pour différentes raisons : pour échapper à des violences physiques, à des violences morales, à la honte d’une grossesse non-désirée ou attirés par le rêve de gains faciles.

Garder le lien

 

Dans la rue, garder le lien avec les enfants est essentiel. De jour comme de nuit, le personnel de Keoogo organise des tournées (maraudes) aux endroits où ils se trouvent. Des groupes de parole sont aussi proposés aux enfants qui peuvent s’exprimer sur les sujets qui les intéressent. Ces contacts réguliers permettent d’installer un climat de confiance. Une assistance médicale peut alors être plus facilement proposée mais également une invitation à prendre un rendez-vous pour parler de questions sociales, juridiques ou psychologiques.

Le but de Keoogo est aussi de réunir les enfants avec leur famille, chaque fois que c’est possible. L’association recherche les familles et se positionne ensuite comme médiateur lorsqu’il y a conflit. Et lorsque la réinsertion familiale n’est pas possible, Keoogo leur cherche une place en centre d’accueil et leur propose d’apprendre un métier.

Médecins du Monde, en soutenant Keoogo , soutient les enfants en situation de rue et améliore leur accès aux soins de santé. L’accès aux soins de santé pour tous est un des objectifs de développement durable (ODD 3) que la Belgique s’est engagée à mettre en œuvre.

Burkina Faso Droits de l’Enfant
Retour L'HUMAIN
Imprimer
Dans la même thématique - Article 10 /9 Les enfants migrants et réfugiés en Belgique prennent la parole