Lecture rapide

2

Négociations de paix en Libye

Chris Simoens
13 juin 2017
Le SPF Affaires étrangères soutient les initiatives qui promeuvent la coexistence pacifique. Entre autres en Libye.

Malgré un accord politique obtenu en 2015, la situation en Libye reste très instable. La communauté internationale déploie d’importants efforts afin de parvenir à la paix mais elle se concentre principalement sur le nord du pays, tandis que c’est précisément le Sud de la Libye qui est essentiel à la stabilité globale. Cette région constitue en effet un point d’entrée pour la migration ainsi que le trafic d'armes et d’êtres humains. En outre, deux grandes tribus - les Toubous et les Sways – entrent régulièrement en conflit. L’origine de ces querelles remonte au 18ème siècle. Elles concernent la reconnaissance sociale et la répartition des ressources et du pouvoir.

Négociations de paix en Libye du Sud
© EIP

Le Sud de la Libye est essentiel à la stabilité globale. Cette région constitue en effet un point d’entrée pour la migration ainsi que le trafic d'armes et d’êtres humains.

Avec le soutien de la Belgique, l'Institut européen pour la paix (EIP), partenaire indépendant de l'UE, souhaite mettre en place une médiation entre les deux tribus. Objectif : mettre un terme à la violence et leur apprendre comment aborder pacifiquement les futures tensions. Non seulement les chefs de tribus seront consultés, mais aussi les associations de femmes, les minorités et les associations ciblant les jeunes et les entreprises. L'EIP impliquera également, le cas échéant, des personnes influentes du Niger, du Mali, de l'Égypte, du Soudan et du Tchad dans le processus de paix.

L’implication des communautés locales du Sud dans le processus de paix permet d’augmenter les chances d’une paix durable dans tout le pays.

Négociations de paix Libye
Article suivant La Belgique aide l’Irak à déminer son territoire